Accueil > Qui sommes-nous ? > Les services au sein de l'IPB

Les services au sein de l'IPB

1. Le service administratif

  • L'accueil des visiteurs

Deux employées travaillent à l'accueil, ensemble ou séparément en fonction de leurs horaires. L'accueil des visiteurs a été adapté plusieurs fois afin de satisfaire au mieux tous nos locataires ou candidats-locataires.

Actuellement l'accueil ouvre tous les jours, du lundi au jeudi de 8h30 à 11h30 et de 13h à 16h30 et le vendredi de 8h30 à 11h30.

 

  • La gestion des demandes de logements

Les demandes de logements sont gérées par une employée, suivant la règlementation en vigueur. Cette personne s'occupe également de préparer le Comité d'attribution qui a lieu une fois par mois, elle y participe et gère les décisions qui en découlent. Une deuxième employée apporte une aide dans les tâches réalisées.

 

  • Le gestion des loyers

Une personne également s'occupe de la gestion des loyers, toujours en suivant la règlementation en vigueur. Cette gestion comprend l'adaptation annuelle des loyers ainsi que toutes les modifications de loyers qui doivent être faites en cours d'année dès qu'un changement survient. Pendant la période de révision des loyers, une deuxième employée renforce le service.

 

  • La gestion du contentieux

Une personne s'occupe de toute la gestion du contentieux, c'est-à-dire la gestion des retards de paiements (loyers, charges, ...) ainsi que le suivi de tous les dossiers pris en charge par des avocats. Elle est aidée par une employée pour le secrétariat.

C'est au service contentieux que les locataires peuvent s'adresser s'ils connaissent des difficultés de paiement afin d'obtenir un plan d'apurement. Il vaut mieux prendre directement contact avec ce service dès qu'un problème survient plutôt que d'attendre et d'avoir de gros retard de paiement.

 

  • La comptabilité

Toute la gestion de la comptabilité est gérée en interne par deux personnes. Elle comprend la comptabilité générale (factures quotidiennes, ...), les budgets (mobiliers, fournitures, ...) et les bilans comptables.

 

2. Le service technique

Le service technique comprend deux axes:

 

  • Le patrimoine

Le service patrimoine est composé de 5 personnes et gère tous les gros chantiers de rénovation du patrimoine existant ainsi que tous les chantiers de construction de nouveaux logements via les ancrages communaux (c'est-à-dire que chaque commune est tenue d'établir un programme bisannuel d'actions en matière de logement social ou moyen).

Le service suit les dossiers de la conception à la réalisation, avec ou sans Auteur de Projet extérieurs.
Pendant le chantier, le service sert d’interface entre les locataires et l’entreprise.

 

  • Le service technique

Ce service, composé de 5 employés et de 9 ouvriers, gère toutes les interventions techniques du quotidien (plomberie, électricité, ...) dans les logements ainsi que les demandes d'aménagement particulière (handicap, ...). Pour les interventions plus spécifiques telles que le chauffage ou les toitures, le service fait appel à des entrepreneurs locaux.

 

3. Le service Ressources Humaines

La cellule RH est composée d'une personne qui s'occupe de toute la gestion administrative du personnel de l'IPB (salaires, formations, recrutement,...).

4. Le service Prévention & Accompagnement

Le service prévention et accompagnement des locataires créé en décembre 2008, est actuellement composé de deux assistants sociaux de formation. Il pratique essentiellement les visites des logements mis en location (la première visite s'effectue après 6 mois d'occupation).

Le service a pour mission de mener une action sociale pouvant avoir des répercussions sur la qualité de vie au sein des logements et des quartiers, en soutenant les locataires qui ont des difficultés à entretenir leur logement, à trouver des solutions.

Le service informe, donne des conseils aux locataires sur toute question d’ordre social et sur certains sujets comme le phénomène de la condensation, les risques d’incendie, les économies d’énergie…

L’accompagnement social qui est proposé aux locataires est une démarche adaptée à chaque situation, qui consiste à permettre au locataire de s’insérer dans un cadre de vie, d’utiliser son logement de façon adéquate, de comprendre et de respecter ses devoirs contractuels, d’accéder si besoin, à une aide adaptée auprès des services existants, dans le secteur de l’aide à la personne et de l’action sociale.

Parmi les méthodes d’accompagnement social, le service pratique essentiellement, un accompagnement individuel. Un accompagnement social collectif est également pratiqué pour aider les locataires de certains blocs à appartements à trouver des solutions aux problèmes que peut engendrer la vie commune ou que le mauvais entretien des espaces communs engendre.

 

  • Le référent social au coeur de l'accompagnement social.

L’article 131 bis, du Code wallon du Logement et de l’Habitat durable, prévoit que les sociétés de logement de service public procèdent à la désignation d’un référent social pour offrir à leur public cible, un accompagnement social.

Pour  l’ « Immobilière Publique du centre et de l’est du Brabant wallon », le Conseil d’administration a désigné Madame Anne JADIN,  comme référent social.

Sa mission principale dans le cadre de ce projet est :

- De recenser, stimuler, organiser et encadrer le développement d’initiatives en matière d’accompagnement social individuel, collectif et communautaire dans trois domaines :

La pédagogie de l’habiter, la lutte contre les impayés, le soutien au relogement.

Ces trois axes peuvent se décliner dans les champs d’actions suivants :

1° La pédagogie de l’habiter : l’accompagnement vise à maintenir dans un logement social des locataires qui ont des difficultés à entretenir leur logement, grâce au développement de différents outils permettant de pratiquer « la pédagogie de l’habiter ». Les familles  sont impliquées activement dans la démarche… Ce type d’accompagnement vise à assurer l’appropriation du logement des locataires en utilisant les ressources des différentes parties impliquées dans le processus, et en considérant celles-ci comme  des acteurs de changements .

2° La lutte contre les impayés : la mauvaise compréhension des droits et des devoirs des locataires, les charges énergétiques croissantes peuvent contribuer à l’accroissement des impayés. Il convient dès lors de développer,  sur le plan individuel, collectif et communautaire des actions permettant de lutter contre ce phénomène. Comment ? En effectuant un travail de prévention lors du premier entretien prévu à chaque nouvelle entrée, en parcourant avec les familles, la charte des sociétés et des locataires ainsi que  le règlement d’ordre intérieur, en incitant les locataires à réparer des éventuels dégâts locatifs, en prodiguant des conseils en économie d’énergie…

3° Le soutien au relogement : cet axe quant à lui, implique le développement d’un accompagnement spécifique, « technico-social », pour lutter contre les expulsions et la précarité en soutenant les locataires lors :

- de travaux de rénovation (PI VERT) ;

- de mutations effectuées dans le cadre de la nouvelle législation ;

- d’aménagements en ce qui concerne les logements inadaptés…

 

Pour mettre en place ce travail de « généraliste », il est important d’avoir une analyse globale des situations visant à mettre en place concrètement des pratiques sociales transversales, axées sur  la participation citoyenne, le développement de partenariats et d’un réseau, dans une approche intégrée.