L’IPBW accueille dans ses logements des associations

Et met des terrains à disposition au service d'activités ludiques et/ou associatives.

Une maison de quartier, une école de devoirs, une consultation ONE, une banque alimentaire, un local de réunion pour le CCLP (Comité Consultatif des Locataires et Propriétaires), un magasin de vêtements de secondes mains, une maison communautaire pour des personnes cérébrolésées et même une régie des quartiers… Peu de liens, entre ces structures, mais elles sont toutes « locataires » de l’IPBW.

L’IPBW met en location une dizaine de logements en location pour des activités à finalité sociale.

Ils sont répartis principalement sur le territoire de la Ville d’Ottignies-Louvain-la-Neuve et de Court-Saint-Etienne.

Le but est d’amener de la vie dans les quartiers, de les rendre agréables à vivre et d’entretenir des relations entre les différentes générations.

Des activités comme des potagers collectifs, la présence de terrains de sports, de plaines de jeux et de salles communautaires ont un impact social et un pouvoir fédérateur au service des habitants.

Et puis, il y a tous ces évènements ponctuels, comme les Fêtes des Voisins, « Eté Solidaire », les brocantes, les journées sportives, les journées propreté…

La dynamisation des quartiers permet de créer du lien social.

Les travailleurs sociaux qui travaillent dans nos quartiers (de l’IPBW, des communes, des CPAS ou de toute autre association) contribuent à cerner et à agir sur les problèmes locaux quartier par quartier, en essayant de favoriser la cohésion sociale et la participation des habitants.

Cette démarche se traduit par :

o  Un travail de terrain et de partenariats afin de rencontrer les habitants
    et les soutenir dans leurs actions visant à améliorer leur cadre de vie

o  Un soutien des Comités de quartier

o  L’organisation d’activités durant l’année

Un gestionnaire de partenariats au sein de la société a pour mission
de recevoir les propositions de collaboration et de coordonner le
soutien qui peut être donné par l’IPBW.
Contact : [email protected]